Les éclairs


Un trône immense, massif, décoré de lourds ornements. Assis dessus, un être gigantesque. Émacié, blafard, vêtu de noir, et deux flammes bleues comme yeux.

Il fixe les éclairs qui s’abattent devant lui, grondants et lumineux, avant de s’éteindre et de mourir. Au début, il n’y en avait que quelques milliers, mais cela n’avait fait que grandir pour atteindre des millions, puis des milliards d’éclairs explosant en même temps ou presque. Mais, toujours, ils ne durent qu’un instant, infime face à l’éternité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *